Histoire – Présentation

La Société française d’études épigraphiques sur Rome et le monde romain (SFER) est une association régie par la loi de 1901, déclarée en préfecture le 26 juin 1995 par Claude Lepelley, son premier président, et par Jean-Pierre Martin, sur une initiative d’André Chastagnol. Sa création remonte à la tenue, le 28 janvier 1995, d’une assemblée fondatrice présidée par Michel Christol. Le siège social de l’association se situe à l’Institut National d’Histoire de l’Art (INHA), 2 rue Vivienne, 75002 Paris. C’est également là qu’ont lieu les séances de la Société, sauf exception lors de Journées spéciales qui peuvent occasionnellement se tenir hors de Paris. La SFER compte à ce jour près de 150 membres qui occupent des positions académiques et scientifiques très diverses.

Affiliée à l’Association internationale d’épigraphie grecque et latine (AIEGL), la SFER a pour but de contribuer au progrès des études d’épigraphie qui concernent l’espace sur lequel Rome exerça jadis son autorité. Elle a vocation à susciter des travaux ainsi qu’à collaborer avec toute association, toute institution ou toute structure scientifique dont la vocation concorde avec la sienne.

Les membres de la SFER se rassemblent quatre fois par an pour des rencontres scientifiques au cours desquelles sont présentées des communications et discutées les nouveautés de la recherche, traditionnellement en octobre, en janvier (Assemblée Générale), en mars et en juin. Les rencontres scientifiques de juin sont plus étoffées et, une fois tous les deux ans, prennent la forme d’une journée thématique internationale, organisée par le président sortant. Certaines peuvent avoir lieu hors de Paris, sur un site d’intérêt particulier (ainsi au Musée d’Archéologie Nationale de Saint-Germain-en-Laye, en juin 2014, puis au Musée historique de l’Orléanais, en juin 2015). Le bulletin de liaison électronique envoyé aux membres, pour les informer de la vie de l’association et leur fournir un résumé des communications scientifiques, est aussi publié annuellement dans les Cahiers du Centre Gustave Glotz.

Depuis sa création, se sont succédé à la présidence de la SFER :

  • Claude Lepelley (1995-1996)
  • Jean-Pierre Martin (1997-1998)
  • John Scheid (1999-2000)
  • Patrick Le Roux (2001-2002)
  • Ginette Di Vita-Évrard (2003-2004)
  • Jean-Louis Ferrary (2005-2006)
  • François Bérard (2007-2008)
  • Nicole Belayche (2009-2010)
  • Stéphane Benoist (2011-2012)
  • Monique Dondin-Payre (2013-2014)
  • Anne Daguet-Gagey (2015-2016)

Un comité de quinze membres, élus par l’Assemblée générale ordinaire, dirige l’association. Il est renouvelable par tiers tous les deux ans et ses membres ne peuvent accomplir plus de deux mandats successifs. Il choisit en son sein un président, un vice-président, un secrétaire, un secrétaire-adjoint, un trésorier, un trésorier adjoint qui, ensemble, forment le conseil d’administration. Le président et le vice-président restent deux ans en fonction, le secrétaire et le trésorier quatre ans, tout comme leurs adjoints.

La cotisation annuelle est de 20 euros, pour les enseignants et chercheurs titulaires, et de 10 euros pour les non-titulaires. Les membres ont la possibilité de cotiser conjointement à la SFER et à l’AIEGL, pour un montant total de 40 euros annuels, pour les titulaires, et de 30 euros pour les non-titulaires. Les chèques adressés à l’ordre de la SFER peuvent être envoyés directement à la trésorière : Sabine Armani.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *